fbpx
Now Reading
Qu’est-ce que le maskné et comment s’en débarrasser ?

Qu’est-ce que le maskné et comment s’en débarrasser ?

Juliette

Le maskné n’est autre que le résultat du port du masque chez certaines personnes. En effet, ce geste barrière contre la propagation du coronavirus est de nature à causer de l’acné sur certaines peaux. On vous parle ici du maskné, de ses effets et des solutions qui peuvent être mises en œuvre pour s’en débarrasser :

Maskné ou mascné, définition

Le terme maskné ou mascné vient de l’alliance entre deux mots, masque et acné et a fait son apparition avec l’arrivée de la Covid-19. Il devient vite le mot utiliser pour décrire les imperfections du visage apparues avec le port fréquent et répété de masque sur le visage.

Il s’agit donc d’une forme d’effet secondaire lié au fait de nous couvrir la région autour de la bouche et du nez.

S’il est vrai que la peau sous le masque trouve une protection contre la pollution, elle fait face à de nouvelles agressions qui finissent par créer le maskné. Il s’agit notamment des frottements entre la matière du masque et notre peau ce qui finit par l’irriter de même que l’humidité générée par notre respiration dessous le masque.

Le masque crée ainsi un milieu tropical défavorable à notre peau, car très propice à la prolifération bactérienne. Les scientifiques parlent de milieu occlusif qui va empêcher la peau de respirer comme il se doit.

Identification du maskné

Il se peut évidemment que les imperfections qui apparaissent sur notre peau aient d’autres explications que celles liées au maskné, raison pour laquelle il convient de connaitre les critères d’identification de ce problème de peau en particulier.

Il va sans dire que les boutons et les irritations qui sont apparus dans la période de port du masque ont de fortes chances d’être du maskné. Ce dernier peut se manifester par des boutons rouges et par la présence accrue de points noirs.

L’acné se veut être un problème dermatologique commun chez la majorité des adolescents et concerne encore entre 10 et 40% des femmes adultes. On peut donc aussi considérer que dans certains cas, le maskné se veut être le résultat de l’aggravation d’une condition préexistante.

On retiendra aussi que le port du masque aura tendance à intensifier les autres problèmes dermatologiques tels que la rosacée, l’eczéma, la dermique séborrhéique…, autant de conditions à ne pas confondre avec le maskné.

Dans son diagnostic, le dermatologue conclura plus au maskné lorsque les problèmes signalés concernent uniquement et particulièrement la zone du visage couverte par le masque.

Solutions contre le maskné

Les soins à adopter en vue de se débarrasser du maskné vont dépendre de l’identification des causes perturbatrices de l’équilibre naturel de la peau du visage.

A titre d’illustration, l’application d’une crème anti-acnéique ne conviendra pas aux peaux sui souffrent de rosacée ou d’eczéma. Les solutions anti-acnéiques ne produiront leur effet que si la personne avait déjà présenté les mêmes problèmes avant le port du masque.

Il se peut aussi que l’interprétation des réactions suite au port du masque ne soit pas évidente. Dans cette hypothèse, le mieux est d’appliquer des soins protecteurs, apaisants et isolants.

Les dermatologues recommandent des soins de texture légère pour les peaux lipidiques et des crèmes barrière pour les peaux atopiques. Une protection isolante se veut en effet être la meilleure solution pour les peaux les plus fragiles.

Quelle que soit la routine adoptée, il est aussi important de l’exécuter avec un minimum de régularité et d’appliquer ses soins avec une main propre. Il ne faut pas non plus négliger le nettoyage du soir par l’utilisation d’un gel qui débarrasse proprement du sébum, toujours tout en douceur.

En effet, les produits trop décapants risquent de produire l’effet inverse de ce que nous recherchons, c’est-à-dire, de la sécheresse, puis une production encore plus excessive de sébum.

See Also
LOréal-lance-le-maquillage-virtuel-disponible-sur-tous-les-réseaux-sociaux-et-maintenant-adapté-aux-visioconférences

Il faut comprendre que le maskné se traite en rétablissant l’équilibre de la peau. Les soins doivent viser à restituer l’écosystème de notre peau à l’aide de produits doux et efficaces à la fois.

Ainsi, en période de maskné, les dermatologues conseillent aussi de ne pas abuser des gommages pour ne pas aggraver les réactions inflammatoires de l’acné sous le masque.

Enfin, l’hydratation reste un réflexe important surtout lorsqu’on utilise des produits qui ciblent l’acné. Il faut dire qu’ils sont de nature à assécher la peau. Dans tous les cas, il faut hydrater la peau matin et soir et cibler si possible une heure avant le port du masque.

D’autres précautions à prendre

Les médecins conseillent aussi le port d’un masque en coton pour les peaux réactives, à condition que celui-ci réponde aux normes de protection en vigueur actuellement.

Le masque doit normalement être changé au bout de 4 heures d’utilisation. Ces périodes de change doivent constituer une opportunité pour rafraichir le visage. Une eau thermale à pulvériser sur les zones sensibles est ici conseillé à condition de respecter les règles d’hygiène.

Ensuite, le mieux est d’appliquer un maquillage léger, car la peau sous le masque subit déjà assez d’épreuves et ne doit pas être encombrée encore plus.

Enfin, il convient de limiter l’application de produits enrichis en SPF sur les zones à l’extérieur du masque. D’une texture épaisse, ces écrans ne font au final que renforcer l’effet occlusif du masque au niveau des pores.

Pour finir, les lignes ci-dessus ne sont que des conseils proposés suite à notre expérience et l’aide de quelques dermatologues, cependant ces petits conseils ne remplacent pas un rendez-vous chez votre dermato.

Afficher les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.