fbpx
Now Reading
Greffe de cheveux : mythe ou réalité ?

Greffe de cheveux : mythe ou réalité ?

Gregoire
Greffe de cheveux mythe ou réalité

La perte de cheveux n’est pas une fatalité. Il existe plusieurs solutions pour y remédier, dont la greffe de cheveux. Bien que ce soit coûteux, décider de se faire des implants capillaires vous permettra de recouvrir les parties dégarnies de votre crâne et ainsi vous offrir une tout autre silhouette.

À qui est destinée la greffe de cheveux ?

Bien que les hommes soient les plus concernés par la calvitie, ils ne sont pas les seuls. Les femmes sont aussi nombreuses à être victimes de la perte de cheveux, et ce, pour de nombreuses raisons pour ne citer que la ménopause et le stress. Si vous êtes complexé par des tempes dégarnies, vous pouvez recourir à la greffe de cheveux. Si pour des raisons sanitaires, aucun traitement n’est plus possible pour arrêter votre chute capillaire, vous pouvez vous tourner vers l’implantation de cheveux.

Il faut pourtant souligner qu’une greffe de cheveux n’est envisageable que si vous ne souffrez d’aucune infection capillaire ou autre maladie affectant les cheveux. La faisabilité ou non de l’opération dépend de plusieurs paramètres dont l’élasticité et la souplesse du cuir chevelu. Le praticien déterminera alors le type de greffage à réaliser en fonction du résultat du diagnostic. Notez que certaines techniques sont réservées pour une certaine catégorie d’âge. Quoi qu’il en soit, homme et femme peuvent tirer avantage du recours au greffage capillaire. Cependant si cela vous fait peur ou si vos problèmes capillaire ne nécessite pas d’aller jusqu’à la chirurgie des produits naturels comme l’huile de ricin peuvent agir contre la perte de cheveux.

Pourquoi faire une greffe de cheveux ?

La perte de cheveux peut être source de troubles à la fois psychologiques et morales. Par conséquent, la science a décidé d’intervenir en introduisant la greffe de cheveux. Si de plus en plus de gens se tournent vers cette technique pour mettre un terme à la perte capillaire, les raisons sont multiples.

D’une part, la greffe de cheveux est un remède à la fois durable et efficace pour pouvoir rétablir l’épaisseur de la chevelure chez les femmes. Réaliser une transplantation de cheveux évite, de ce fait, l’avènement des problèmes de pertes probables. Par opposition, selon le type de cheveux à traiter, les méthodes ou les procédés permettant la repousse ou le ralentissement de la chute sont, la plupart du temps, inappropriés. Par contre, le procédé d’implantation est totalement assuré.

D’autre part, c’est une solution qui permet un effet définitif. Dans ce cas, la personne qui décide de faire une greffe de cheveux aura la possibilité de retrouver une chevelure à la fois naturelle et saine. En effet, en effectuant un entretien régulier, vos cheveux garderont indéfiniment leur qualité et leur éclat. En outre, le résultat se rapprochera de l’état initial de vos cheveux, car les bulbes seront prélevés des zones fournies de votre crâne. Ainsi, pour les hommes, la zone occipitale à l’arrière du crâne sera l’endroit de prélèvement. Chez les femmes, la zone de prélèvement d’échantillons varie selon la répartition des pousses.

Comment fonctionne et quels résultats ?

Suite aux études et expériences effectuées par les chercheurs, il existe actuellement deux manières de réaliser une greffe de cheveux. Le principe et la durée de l’opération varient en fonction du résultat attendu. Il est à noter que chaque opération est exécutée sous anesthésie locale et que les douleurs ne sont perçues que quelque temps après l’opération.

La première est la méthode de la bandelette ou la FUT (Follicular Unit Transplant). Elle consiste à prélever une bandelette de 1 cm de large et de 12 à 23 cm de long, qui sera ensuite découpée en des morceaux microscopiques. Le but est de pouvoir récupérer les bulbes. Ces dernières seront ensuite réparties et réimplantées sur les parties dépourvues de cheveux du crâne. Pour finaliser l’opération, le dermatologue se chargera de refermer la zone de prélèvement par des points de suture. Ceux-ci font place à d’éventuelles cicatrices. Selon la surface à recouvrir, la chirurgie peut durer entre 2 à 3 heures pour 1200 à 1500 implants manipulés. Voici le résultats d’une greffe de cheveux, avec des photos avant après l’intervention.

Quant au résultat, il devient aussitôt définitif après 8 mois voire 1 an après l’opération. L’unique inconvénient de cette technique de greffe de cheveux est le fait qu’elle laisse des cicatrices suite à la suture.

See Also

La seconde est la technique de greffe nommée FUE (Follicular Unit Extraction) qui a pour objectif de prélever des bulbes d’un donneur pour ensuite les réimplanter sur les zones dégarnies. Ce procédé est surtout adéquat pour la couverture d’une zone plus restreinte. Cette opération est, généralement, réservée aux hommes, car, dans leur cas, la cicatrisation (suite à un rasage) est plus ou moins lente ce qui donne du temps à la réimplantation. L’avantage de cette méthode est qu’elle ne laisse aucune cicatrice après la première intervention. Cependant, elle est plus coûteuse que la FUT. La durée de l’opération est de 5 à 10 heures, en moyenne.

Cette opération aboutit à des résultats prometteurs quelques mois après l’intervention chirurgicale. Les douleurs ainsi que les croutes survenant suite à l’opération s’estompent naturellement au bout de 5 jours