fbpx
Now Reading
Comment fabriquer votre propre masque efficace contre le Coronavirus avec ce que vous avez à la maison ?

Comment fabriquer votre propre masque efficace contre le Coronavirus avec ce que vous avez à la maison ?

En raison de l’épidémie mondiale de Coronavirus (ou COVID-19), il y a une énorme pénurie de masques chirurgicaux (N95) et masques FFP2/FFP3. Des chercheurs ont travaillé sur un moyen de fabriquer un masque avec des matériaux présents dans votre maison ou appartement. Cette étude de l’université de Cambridge a été combiné à l’indication donnée par le CHU de Grenoble pour vous proposer de fabriquer votre propre masque avec des matériaux déjà présents chez vous et efficace par nature contre les particules et notamment le Coronavirus.

Avez-vous essayé de fabriquer vos propres masques en coton ? À une époque où les hôpitaux sont à court de masques chirurgicaux, c’est peut-être la meilleure option pour aider à garder les fournitures médicales nécessaires dans les mains de ceux qui aident en première ligne. Dans cette lignée là on trouver une initiative formidable que l’on voulait mettre en avant de la par du collectif Mon Masque Français, ils ont mis en place une plateforme permettant de mettre en relation des personnes fabricants chez eux des masques et des personnes qui cherchent des masques ! On a adoré le concept parce qu’ils soutiennent la recherche et les hôpitaux puisqu’il reverse une grande partie de la vente des masques aux hôpitaux et à la recherche !

Pour découvrir ce site c’est par ici : MonMasqueMaison.com

Ils cherchent d’ailleurs de nouvelles personnes qui fabriquent des masques chez eux, ils ont du mal à faire face à la demande, alors si vous voulez participer à l’effort de guerre allez jeter un coup d’œil ça vaut le coup !

Les masques étant épuisés lors de l’épidémie de coronavirus, de nombreuses personnes devront se contenter de ce que certains scientifiques ont appelé « le dernier recours » : le masque de bricolage.

Les données montrent que les masques de bricolage et les masques faits maison sont efficaces pour capturer les virus. Mais si nous sommes obligés de fabriquer notre propre masque, quels sont les matériaux les mieux adaptés pour fabriquer un masque ? Alors que le coronavirus se répand maintenant en Europe et en Amérique, de nombreuses personnes ont signalées avoir fabriqué des masques avec des serviettes hygiéniques, des filtres à cafés, des essuie-tout, des vêtements en coton et même des oranges !

Quel est le meilleur matériau pour fabriquer un masque de protection ?

Des chercheurs de l’université de Cambridge (retrouvez leur recherche juste ici) ont testé un large éventail de matériaux ménagers pour fabriquer des masques faits maison en cas de pandémie et de pénurie de masque (finalement un peu notre cas aujourd’hui), leur recherche date de 2013, cette étude a été menée suite à l’épidémie de grippe H1N1. Pour mesurer l’efficacité, ils ont notamment injecté des bactéries de différentes tailles dans différents matériaux ménagers.

Ils ont mesuré le pourcentage que ces matériaux pouvaient capturer et les ont comparés au masque chirurgical (N95) le plus courant. Voici les résultats :

graphique montrant l'efficacité des matériaux ménagers contre les particules de 1 micron

 

Il n’est pas surprenant que le masque chirurgical ait donné les meilleurs résultats, capturant 97% des bactéries de 1 micron. Pourtant, chaque matériau a filtré au moins 50 % des particules. Les meilleurs résultats ont été obtenus par le sac de l’aspirateur (95%), le torchon à vaisselle 83%, la sweat shirt en coton mélangé (74%) et le t-shirt 100% coton (69%).

Masques faits maison contre virus

Ce test utilisait des bactéries de 1 micron, alors que le coronavirus n’est que de 0,1 micron, soit dix fois plus petit. Les masques faits maison peuvent-ils capturer des particules virales plus petites ? Pour répondre à cette question, les scientifiques ont testé des particules de bactériophage MS2 de 0,02 micron donc plus petites que le Coronavirus.

Matériaux des masques faits maison Efficacité de la capture des particules de 0.02 micron

 

En moyenne, les masques faits maison ont capturé 7 % de particules de virus en moins que les particules de bactéries plus grosses. Cependant, tous les matériaux faits maison ont réussi à capturer 50 % ou plus des particules de virus (à l’exception du foulard à 49 %).

Vous vous demandez si les masques fonctionnent pour vous protéger contre le coronavirus ?

Les masques bricolés avec deux couches sont-ils plus efficaces ?

graphique présentant l'impact de doubler le matériaux pour le masque

Si le problème est l’efficacité de la filtration, les masques fonctionneraient-ils mieux si nous faisions deux couches ? Les scientifiques ont testé des particules de la taille d’un virus contre des versions à double couche du torchon, de la taie d’oreiller et de la chemise 100% coton. Dans l’ensemble, les doubles couches n’ont pas beaucoup aidé. La taie d’oreiller à double couche a capturé 1 % de particules en plus, et le t-shirt à double couche n’en a capturé que 2 % de plus. Pourtant, la couche supplémentaire de torchon à vaisselle a elle augmenté les performances de 14 %. Cette amélioration a rendu le torchon aussi efficace que le masque chirurgical.

Donc d’après les données, le torchon et le sac de l’aspirateur étaient les matériaux les plus performants. Cependant, les chercheurs ne les ont pas choisis comme étant les meilleurs matériaux pour les masques de bricolage : En effet le choix des chercheur s’est porté sur la taie d’oreiller et le t-shirt en coton pour un masque de bricolage fait maison.
Ils ont plutôt conclu que la taie d’oreiller et le t-shirt 100% coton sont les meilleurs matériaux pour les masques de bricolage mais pourquoi ?

L’importance de la « respirabilité » des masques de bricolage

La réponse réside dans la respirabilité. La facilité avec laquelle vous respirez à travers votre masque est un facteur important qui déterminera son confort. Et le confort n’est pas un simple luxe. Le confort influencera la durée pendant laquelle vous pourrez porter votre masque. Heureusement, en plus de l’efficacité des particules, les chercheurs ont testé la chute de pression à travers chaque type de tissu. Cela nous donne une bonne indication de la facilité avec laquelle il est possible de respirer à travers chaque matériau. À titre de référence, ils ont comparé la respirabilité de chaque matériau de masque de bricolage à celle du masque chirurgical.

Facilité-pour-respirer-à-travers-matériaux-par-rapport-au-masque-chirurgical

 

Bien que le torchon et le sac d’aspirateur aient capturé le plus de particules, ils étaient aussi les plus difficiles avec lesquels respirer. Avec deux couches, le torchon était deux fois plus difficile à respirer qu’un masque chirurgical (N95). En revanche, la taie d’oreiller, le lin, le foulard et le t-shirt étaient tous plus faciles pour respirer que le masque chirurgical.

Le choix des chercheurs pour le meilleur matériau pour fabriquer son masque fait maison :

En se basant sur la capture des particules et la respirabilité, les chercheurs ont conclu que les T-shirts en coton et les taies d’oreiller sont les meilleurs choix pour les masques à fabriquer chez soit.

En résumé : Les données de test montrent que les meilleurs choix de matériaux pour fabriquer votre masque à la maison sont les T-shirts en coton, les taies d’oreiller ou d’autres matériaux en coton. Ces matériaux filtrent environ 50% des particules de 0,2 micron, de taille similaire à celle du coronavirus. Ils est également facile de respirer avec ces matériaux que les masques chirurgicaux, ce qui les rend plus confortables à porter pendant plusieurs heures. Doubler les couches de matériaux pour votre masque de bricolage donne une très faible augmentation de l’efficacité de filtration, mais rend le masque beaucoup plus difficile à respirer.

Maintenant que l’on a tous les éléments en notre possession place au tutoriel pour fabriquer votre propre masque pour lutter contre le coronavirus ! Si vous n’avez pas le matériel ni le temps nécessaire vous pouvez toujours vous procurer un masque en tissus sur Amazon à partir de 4€

See Also

Comment fabriquer son masque contre le coronavirus à la maison ?

Pour réaliser ce tutoriel nous nous sommes appuyés sur une publication du CHU de Grenoble qui à donné la marche à suivre pour fabriquer son propre masque de protection, combiné à l’étude de l’Université de Cambridge vous pourrez utiliser les matériaux les plus adaptés. Et surtout n’hésitez pas si vous avez du temps à donner en fabriquer pour les professionnels aux alentours de chez moi qui pourraient en avoir besoin (médecine de ville, force de l’ordre, caissiers et caissières, etc…)
Pour rappel ce genre de masque n’est pas efficace pour se protéger du Coronavirus et ne remplacera pas un dispositif médical, cependant il permet d’avoir une première barrière contre le virus pour les personnes qui peuvent être en contact avec des personnes potentiellement infectées.

Matériel nécessaire :

  • Chute de tissu en coton de préférence : vieux T-shirt, taie d’oreiller, etc..
  • Molleton fin, polaire fine, etc..
  • Élastique souple ou ficelle

Ce masque est à laver après chaque utilisation !

Ce masque fait maison sera composé de 3 couches de tissus, tout d’abord 2 couches de chute de tissu en coton et entre ces deux couches ajouter le molleton. Voici le patron, que vous pouvez télécharger si vous le souhaitez, pour cela cliquez sur la l’image :

patron pour faire son masque

Etape 1 :

Découper le tissus ainsi que le molleton selon le patron précédemment télécharger, nous devons obtenir 6 pièces au final soit : 4 en tissus (coton) et 2 en molleton.

Etape 2 :

Prenez la ficelle ou l’élastique et coupez 2 bouts de 30 cm pour la taille la plus grande. Adaptez la taille pour les tailles plus petites.

Etape 3 :

Coudre pour assembler les pièces par 2 par le côté arrondi. 2 tissus, 2 tissus et 2 molletons.

Etape 4 :

Placez toutes les pièces les unes sur les autres puis coudre pour assembler les 3 pièces obtenues précédemment, ensemble, en prenant soin de ne coudre que le haut et le bas.

Etape 5 :

Surpiquer la couture centrale à la vertical ainsi que le haut et le bas à quelques millimètres du bord.

Etape 6 :

Repliez les côtés sur 1 centimètre à 2 reprises. Repassez; puis piquez ) quelques millimètres du pliage effectué pour créer une coulisse.

Etape 7 :

Insérez la ficelle ou l’élastique dans l’une et l’autre coulisse. Faites un nœud et votre masque est prêt !

comment faire son masque ?

Vous l’aurez compris ce masque n’a pas vocation à remplacer le masque chirurgical ou encore le fameux masque FFP2/FFP3, cependant en ces temps de tension notamment sur la quantité de masque à disposition et notamment pour le personnel médical. Nous avons cependant trouvé intéressant de vous partager ce tutoriel et cette étude, car ce masque fabriqué avec des matériaux réutilisés pour l’occasion permet de créer une première barrière contre le virus. Ces masques peuvent être à destination des personnes qui peuvent être en contact avec des personnes potentiellement malades comme les forces de l’ordre, la médecine de ville, le personnel des commerces encore ouvert et ainsi laisser les vrais masques pour le personnel de santé. Biensur ce masque peut vous être utile si vous êtes amenés à avoir des contacts sociaux en dehors de votre domicile ou si vous êtes vous même malades, cependant rappelez-vous que le plus efficace est de restez chez vous ! Bisous de loin 😘

restez chez vous